logo

Fédération Simon de Cyrène

Construisons ensemble la fraternité avec les plus fragiles

Description

Chaque année en France, avec les progrès de la médecine, plus de 40 000 personnes survivent à un accident cérébral à la naissance ou en cours de vie (accident grave de la route, accident de sport, AVC...). Un enjeu de société puisque près d’un français sur deux est confronté à une étape de vie qui peut le rendre fragile, « intouchable » (maladie, handicap, séparation, jeunesse et vieillesse, chômage...).

Les formes sévères de traumatisme crânien constituent une problématique nouvelle, car avec la survie, se pose la question de la vie après l’accident. Ces personnes se réveillent après plusieurs mois de coma et doivent réapprendre à vivre avec des handicaps sévères (physiques, psychiques, cognitifs) avec des conséquences souvent dramatiques (incapacité à travailler, perte d’autonomie, risque de désocialisation). Les personnes touchées par un AVC rencontrent la même difficulté.

Simon de Cyrène est née de l’initiative d’un groupe d’amis qui a décidé de créer ensemble des lieux de vie et de partage permettant à chacun (personnes handicapées, amis, familles) de se retrouver pour des temps informels de «Vivre Ensemble» au gré de repas préparés et partagés, de fêtes, d’activités de socialisation (culturelles, ludiques, sportives…).

Ils ont ouvert en 2010, la première maison partagée à Vanves aux portes de Paris. Forts de cette expérience réussie, des groupes de «Compagnons» se sont constitués en associations Simon de Cyrène dans une dizaine de grandes villes de France.

La Fédération Simon de Cyrène les aide à structurer leur projet et leur apporte un soutien technique et financier pour créer leurs propres maisons partagées.

L’expérience des Maisons partagées Simon de Cyrène s’inscrit comme un projet de société fondé sur un « art du vivre ensemble » entre personnes handicapées et valides… Elle témoigne que la fragilité invite à la fraternité et à la confiance.

Chiffres clés

1000

personnes handicapées vont pouvoir reconstruire un projet de vie personnalisé

600

logements construits

400

emplois stables créés

2000

personnes feront l’expérience de la solidarité et du vivre ensemble

Découvrir en vidéo

Santé & Handicap
Reverser mon don
Je n'ai pas encore de carte Charitips

Création

2006

Réseaux sociaux

Découvrez d'autres associations dans :

Santé & Handicap
cover
logo

CAMI Sport & Cancer

Quand le sport devient une thérapie !
La CAMI Sport & Cancer, association à but non lucratif reconnue d’intérêt général, a été créée en 2000, par Jean-Marc Descotes, ancien sportif de haut niveau et le Dr Thierry Bouillet, Cancérologue à Paris.‍Elle accompagne des patients en traitement ou en rémission d’un cancer, dans des programmes de Thérapie Sportive afin d’augmenter leurs chances de guérison et d'améliorer leur qualité de vie. Présente dans 26 départements en France, la CAMI accompagne plus de 3000 patients par semaine dont 300 enfants hospitalisés.‍Elle intervient :• A l’hôpital dans des Pôles Sport & Cancer, auprès de patients hospitalisés et en traitements lourds• En ville, dans des séances « ambulatoires » auprès de patients en fin de traitements ou en rémission.‍Structure référente et reconnue du sport thérapeutique, elle bénéficie d’une reconnaissance universitaire, médicale et institutionnelle. Ses programmes de Thérapie Sportive sont aujourd’hui reconnus pour combattre les effets indésirables de la maladie (fatigue, douleur, perte de motricité, perte de sommeil…) et augmenter les chances de guérison.
En savoir plus
cover
logo

ADSF – Agir pour la Santé des Femmes

Agir pour la santé des femmes
Fondée en 2001, l’ADSF concentre ses activités vers les femmes les plus démunies pour leur accès à des soins adaptés à leur genre et l’amélioration de leur santé selon les termes définis par l’Organisation Mondiale de la Santé : un bien-être tant sur le plan physique, que mental et social.  Présente en Ile-de-France et à Lille (depuis 2019), ce sont ainsi des équipes mobiles composées de sages-femmes et/ou médecins, de psychologues cliniciens, de travailleurs sociaux ou encore des femmes Repaires et citoyens formés à la médiation de santé qui se rendent auprès des femmes sur leur lieu de vie (bidonvilles, hôtels sociaux, bois, rue, campement, métro, gare) ou qui les accueillent, dans les locaux du 18ème arrondissement ou à la Cité des Dames dans le 13ème.  L’ADSF oriente et accompagne la prise en charge par le système de santé de droit commun français et la mise en place du parcours de soins et de santé et propose des informations, des dépistages, l’évaluation de leur état de santé et de leur parcours de vie, ainsi que les produits indispensables à leur hygiène.
En savoir plus